Perspectives optimistes

24.11.2021

Avec la fréquence accrue des activités à l’intérieur, la pandémie du Covid-19, que beaucoup pensaient déjà surmontée, revient malheureusement nous accaparer à nouveau.

Bien que, grâce au taux d’immunisation plus élevé, la situation actuelle se distingue clairement des vagues précédentes, il faut tout de même dire que le taux de contagiosité du variant Delta et l’opposition croissante à la vaccination indiquent très clairement que la pandémie n’est en aucun cas vaincue! Malgré cela nous ne devons pas tout simplement lui soumettre toute activité, car la vie continue irrémédiablement. Et cela comprend incontestablement aussi l’évolution de notre branche et de notre association. Dans le cadre de son projet de stratégie Avanti, cette dernière se confronte depuis quelque temps déjà à son orientation future. C’est ainsi que, dans la première moitié de novembre, les délégués se sont exprimés à l’unanimité en faveur d’un projet de nouveaux statuts. Ils les recommandent à l’approbation par l’assemblée générale de l’UPSV qui devra prendre la décision définitive début mai 2022. Et il s’agit maintenant de profiter du temps qui reste jusque là pour concrétiser aussi les questions encore en suspens, telles que la configuration concrète au niveau opérationnel également.
En ce qui concerne le secteur dans son ensemble, on observe ces derniers temps précisément une certaine désillusion à propos de la commercialisation des alternatives à la viande: après l’euphorie des débuts et les premiers achats «tests», le quotidien revient avec les achats «de confirmation». De manière analogue aux marchés habituels on va sans doute dans ce cas aussi vers une clarification, avec certains produits qui parviennent à s’établir à plus long terme alors que d’autres disparaissent déjà. C’est ainsi que, étant donné la croissance constante de la population et son approvisionnement en protéines, on devrait se diriger toujours plus vers une coexistence équitable au lieu d’une opposition. À plus court terme, la perspective particulière des ventes de Noël représente une fois de plus le point fort de l’année pour la branche carnée. La situation fâcheuse à laquelle nous confronte la période actuelle devrait justement pousser de larges pans de la population à se faire un plaisir particulier pour la fin de l’année – une situation pour laquelle la branche carnée est en réalité parfaitement prédestinée avec ses produits de haute qualité et son excellent service à la clientèle.

Ivo Bischofberger, président
Ruedi Hadorn, directeur